Outils pour utilisateurs

Outils du site


wiki:tutoriels:kde_polices

Réduire le nombre de Polices de caractères affichées dans KDE

Il y a 531 Polices de caractères de base dans KDE (Debian 11). Pour faire de la bureautique, ou la plupart des autres applications, une dizaine suffirait.
La très grande majorité ne sont pas latines (celles qui nous intéressent : éèçàêùë…). Les autres sont pour toutes les langues du monde Asie, Inde, Afrique…

Pour la police Century Schoolbook L, il y a 4 Variantes (donc 4 fichiers sur le disque) :

  • Italique
  • Moyen
  • Gras
  • Gras Italique

Certaines n'ont qu'une variante : Normal (= Classique = Regular), ou bien l'Italique, ou bien le Gras, ou bien le Gras Italique. C'est selon…

Les grosses familles de polices avec leurs variantes (= fichiers) :

  • BPG (26)
  • DejaVu (22)
  • Free (45)
  • Khmer OS (12)
  • Liberation (16)
  • Lato (19)
  • Lohit (10)
  • MathJax (24)
  • Nanum (12)
  • Nimbus (56)
  • Noto (2.375) ⇒ !!!
  • UKIJ (90)
  • URW (23)

Noto — son nom vient de no-tofu, qu'on pourrait traduire par pas-de-charabia : ce groupe de police est très complet pour toutes les langues / formes d'écritures (dont les emoji~emoticônes).

Localisations des polices

  • /usr/share/fonts/<type de polices>/<un dossier par famille de police> — Utilisables par le système et tous les utilisateurs « humains » du système.
  • ~/.local/share/fonts/… — placées ici, les polices ne sont vues que par l'utilisateur de ce “home” (polices personnelles).
  • ~/.fonts/…

Pour lister les paquets de polices

Lister les paquets de polices installés sur le système : (pour avoir les noms des fichiers de polices)

dpkg -l fonts* > "Fontes installees - Deb11.txt"

Désactiver des polices

Pour modifier les polices système, ou désactiver / supprimer des polices :
Configuration du système — Apparence — Polices

  • Polices ⇒ ⇒ ⇒ pour définir les polices utilisées par le système (par défaut : Hack et Noto Sans > Classique).
  • Gestion des polices de caractères ⇒ ⇒ ⇒ pour Activer / Désactiver / Supprimer / Imprimer des polices.

Pour ne plus voir certaines polices, il est possible de les :

  • Supprimer — elles ne seront physiquement plus sur le disque. Cette solution est à éviter.
  • Modifier les Droits d'accès aux dossiers / fichiers. Très peu pratique et grande source d'erreur. Le nom affiché d'une police ne correspond pas au nom de son fichier. Certaines sont encore un nom avec 8 caractères.
  • Désactiver — elles ne seront plus accessibles pour les logiciels. C'est la meilleures solution.

ATTENTION : il est peut-être possible que certains logiciels utilisent d'autres polices que celles définies par le système.

Désactiver les polices Noto

Configuration du système — Apparence — PolicesGestion des polices de caractères

Sélectionner toutes les polices Noto… — Clic-droit — Désactiver.
Et immédiatement ensuite : Dans “Noto Sans (72)”, sélectionner “Classique” — Clic-droit — Activer.

Polices à conserver

Sous peine de problèmes :

  • Noto Sans > Classique — utilisée par le système.
  • Hack — utilisée par le système.
  • OpenSymbol — dans le dossier /usr/share/fonts/truetype/libreoffice/

Ensuite, “c'est vous qui voyez…”

On peut commencer par désactiver toutes les polices n'ayant pas d'accentués — dans Gestion des polices de caractères.
En gardant les symboles (Dingbats, FontAwesome) et…

  • Courrier 10 Pitch
  • DejaVu …
  • Dingbats
  • FontAwesome
  • Free …
  • Hack
  • Lato ?????
  • Liberation
  • Noto Music ?????
  • Noto Sans > Classique
  • URW

Installer les Fontes window$

Installer les Fontes window$ — Andale - Arial - Comic Sans MS - Courier New - Georgia - Impact - Times New Roman - Trebuchet - Verdana - Webdings.

Polices supplémentaires

Dans Discover, taper “font”. Et la multitude sur Internet avec “.ttf”…

Si vous transmettez un document, il faut que votre correspondant ait les mêmes polices. Soit il faut se limiter aux polices courantes, communes (Linux / window$) ; soit il faut lui transmettre celles que vous avez utilisé.

Logiciels d'affichage des polices

Afficheur de polices

Afficheur simple de KDE, il s’ouvre en cliquant sur une police. L’Aperçu peut être modifié avec [Aperçu standard], [Tous les Caractères]… On peut [Changer le texte]. Installé de base.

KCharSelect

Pour sélectionner des caractères spéciaux parmi les polices de caractères installées et les copier dans le presse-papiers. Très complet. À installer par Discover. — https://apps.kde.org/fr/kcharselect

Font Manager

Simple font management for GTK+ (GNOME) desktop environments. À installer : http://fontmanager.github.io

À installer par : sudo apt install font-manager

Table de caractères

L'application (Gnome) Table de caractères permet d'insérer dans un document ou une zone de texte, des caractères spéciaux (accentués, symboles mathématiques, symboles spéciaux, signes de ponctuation…) en utilisant le jeu de caractères Unicode. Unicode est un jeu de caractères normalisé qui a comme objectif d'inclure tous les caractères utilisés dans toutes les langues écrites du monde. À installer par Discover. — gnome-character-map — Manuel

CharacterMap (par le web)

https://mathew-kurian.github.io/CharacterMap/ (sans installation) — Affiche un tableau des 6252 caractères de cette police. Il faut sélectionner la police dans son dossier ''/usr/share/fonts/…“.

FontMatrix

Un tableau de cellules avec le nom de la fonte dans son style. Très pratique. Imprimer un PrintBook (long, patience). À installer par Discover.

Gnome Specimen

wiki/tutoriels/kde_polices.txt · Dernière modification: 2021/08/24 23:20 de palas